Google lance son offre mobile à abonnement Google Play Pass

Après Apple la semaine dernière, Google lance à son tour son offre de jeux mobiles à abonnement, le Google Play Pass. Pour moins de cinq dollars par mois, le groupe propose une sélection de 350 jeux, sans micro-transactions. 

Notamment sous l’impulsion des plateformes de SVOD, l’abonnement profite actuellement d’un retour en grâce et fait manifestement l’objet d’un certain engouement au sein de l’industrie des nouvelles technologies – pour les éditeurs, l’abonnement a le mérite de capter l’utilisateur et de garantir des revenus récurrents ; et pour l’utilisateur, l’abonnement se révéler plus transparent que les offres alambiquées (de moins en moins populaires) à base de micro-transactions.
En la matière, l’industrie du jeu n’est pas en reste et même l’industrie du jeu mobile y vient, alors même que les formules free-to-play y étaient la norme.

Google Play Pass

La semaine dernière, Apple lançait sa plateforme à abonnement Apple Arcade réunissant des « jeux d’auteurs » jouables sur les plateformes iOS. Aujourd’hui, Google donne le coup d’envoi de son offre Google Play Pass, débloquant une sélection de jeux pour un coût de 4,99$ par mois – réduit à 1,99$ par mois la première année et après une période d’essai gratuite de 10 jours, le tout proposé pour l’instant uniquement aux Etats-Unis, en attendant que l’offre se déploie dans le reste du monde. Les jeux sont jouables dans leur intégralité (sur toutes plateformes Android 4.4) et sans surcoût additionnels ou micro-transactions. L’offre est par ailleurs présentée comme une formule « familiale » puisqu’un unique abonnement permet de partager un compte entre les six membres d’une famille.

Quid des jeux ? Le Google Play Pass intègre une première sélection de quelque 350 jeux issus du catalogue Google Play, et cette sélection a vocation à s’étoffer et se renouveler mois après mois. Pour l’instant, on y trouve des titres variés dont on nous dit qu’ils sont soigneusement sélectionnés (par exemple Stardew Valley, Star Wars : KOTOR, Titan Quest, ou Monument Valley 2). Le groupe promet aussi une sélection « familiale » de jeux, en accord avec les classifications de contrôles parentaux (Google multiplie les efforts en ce sens).
Quant aux développeurs dont les jeux sont intégrés à l’offre à abonnement, leur rémunération (« sur une base récurrente » et donc non au forfait à l’intégration sur la plateforme) dépendra manifestement du temps que les joueurs consacreront à leurs jeux.

En attendant un lancement en Europe, chacun déterminera si l’offre est à même de répondre aux attentes des joueurs. On retiendra néanmoins peut-être d’ores et déjà que le modèle économique du jeu mobile est manifestement en passe d’évoluer – avec les initiatives d’Apple et maintenant de Google, l’abonnement pourrait prendre le pas sur des boutiques de moins en moins en odeur de sainteté.


Que pensez-vous de Google, Inc. ?

7 aiment, 3 pas.
Note moyenne : (11 évaluations)
4,8 / 10 - Moyen