Bethesda annonce Elder Scrolls: Blades, « RPG massif à la première personne »

Aux côtés d'Elder Scrolls VI (à peine esquissé) et Elder Scrolls Legends, Bethesda annonce The Elder Scrolls: Blades, un vrai de jeu de rôle intégrant des mécaniques PvE, PvP et sociales, distribuée sur mobiles et ensuite sur PC, consoles et plateformes de réalité virtuelle.

Bethesda annonce Elder Scrolls: Blades, « RPG massif à la première personne »

Elder Scrolls est évidemment l'une des licences phares de Bethesda, qui se décline dans moult jeux, et le studio profitait de sa conférence pré-E3 2018 pour dévoiler quelques-uns de ses projets à venir -- comme la confirmation du développement de The Elder Scrolls VI (actuellement en pré-production) ou le portage prochain du jeu de cartes The Elder Scrolls Legends sur Nintendo Switch.
Mais un autre projet attire peut-être plus spécifiquement l'attention : The Elder Scrolls: Blades, présenté comme un « RPG massif à la première personne ».

Présenté comme un « vrai Elder Scrolls » (digne, donc, des précédents opus de la série), The Elder Scrolls: Blades prend la forme d'un projet multi et cross-plateformes : le jeu sera d'abord distribué sur plateformes mobiles iOS et Android (dès cet automne), puis sur autant de plateformes que possible, que ce soit sur consoles et PC, et même sur des plateformes de réalité virtuelle (autonome, mobile ou PC).

1

Et manifestement, la dimension « mobile » initiale du projet ne doit pas en faire un « petit jeu ». Selon le développeur, The Elder Scrolls: Blades immerge le joueur dans un univers ouvert et massif, ponctué de donjons générés de façon procédurale et dans lesquels estourbir des cohortes de monstres (regroupés dans un mode de jeu PvE spécifique, les Abysses), mais aussi des arènes accueillant des affrontements entre joueurs (des duels PvP dans l'Arène). Le jeu revendique tout autant une dimension sociale, puisque le joueur disposera d'une ville à gérer et faire progresser (le titre intègre des mécaniques de construction de bâtiments), pour y attirer de nouveaux PNJ ou débloquer des quêtes. Et ces villes peuvent être ouvertes aux amis du joueur, pour qu'ils viennent la visiter et étoffent la dimension sociale du jeu.
Et en termes de gameplay, The Elder Scrolls: Blades se veut un vrai jeu de rôle, avec son système de progression des personnages (en gagnant des niveaux et en débloquant de nouvelles capacités), sa gestion d'inventaire et d'équipements, ou encore des mécaniques de combats au corps à corps ou à distance, mais aussi de magie et de sorts -- et reposant sur les mouvements de doigt du joueur sur l'écran tactile et non sur l'activation de compétences (un « slash » sur l'écran équivaut à un slash d'épée sur l'ennemi). Le gameplay se veut donc novateur et sur smartphone, Blades est jouable tant horizontalement (comme la plupart des jeux mobiles) que verticalement (pour pouvoir jouer au bureau, sans risque de se faire remarquer). À découvrir concrètement cet automne.

Réactions (13)


  • En chargement...

Que pensez-vous de The Elder Scrolls: Blades ?

2 aiment, 1 pas.
Note moyenne : (3 évaluations | 0 critique)
5,3 / 10 - Intéressant